[Andalus] Vers une troisième intifada à Jérusalem ? L’attentat du tramway et ses conséquences

Mercredi dernier, après une longue journée et goûtant tout juste aux joies du WiFi dans ma chambre après 52 jours d’attente, un rapide coup d’oeil à mon fil d’actualité Facebook me tire une exclamation de surprise, puis d’effroi. « Lightrail attack in East Jerusalem ». Tout d’abord annoncé à Shuafat, le lieu de l’attentat et son bilan se précisent après quelques minutes : deux blessées graves, à Ammunition HIll, à une station de Givat HaMivtar, celle de la résidence étudiante.

Il est toujours difficile de revenir sur un tel événement, de peur de sombrer dans le vain sentimentalisme ou, au contraire, une trop froide analyse qui ne permettrait pas de transmettre mes pensées d’habitante de Jérusalem et donc directement concernée par cet attentat.
Je me suis tout de même pliée à l’exercice pour Andalus, m’entraînant à une certaine rigueur journalistique – il le faudra bien pour mon stage à l’édition française du Jerusalem Post (je vous en reparlerai plus tard !).

Et voici l’article.

Vers une troisième intifada à Jérusalem ?

Une semaine après l’attentat meurtrier commis par Abdel Rahman Al-Shaloudi, un jeune Palestinien tout juste sorti de prison, qui a lancé sa voiture contre le tramway à la station Ammunition Hill (au nord de Jérusalem, sur la ligne verte), les tensions restent très fortes à Jérusalem-Est : des explosions retentissent régulièrement à Īsawīya, banlieue arabe située en face de ma résidence étudiante, et Silwan, d’où le terroriste était originaire.

Cependant, plus que sur un plan sécuritaire, les conséquences de l’attentat se font désormais ressentir dans la vie politique israélienne : la force employée par la police hiérosolymitaine, parfois démesurée, a attiré les critiques de la communauté internationale, et les mauvais traitements infligés aux Palestiniens de Jérusalem-Est, considérés comme des citoyens de seconde zone, reviennent sur le devant de la scène, au grand déplaisir de Benyamin Netanyahou.

Ainsi, alors que le tramway et les bus passant dans les colonies sont encore la cible de jets de pierre et que le leader du Hamas à Jérusalem, Ismail Haniyeh, appelle ses ouailles à lancer une « troisième Intifada », comment le gouvernement israélien réagit il à ces provocations ? Jérusalem est-elle en danger ?

La suite ici ! http://andalusmoyenorient.com/2014/10/29/vers-une-troisieme-intifada-a-jerusalem-lattentat-du-tramway-et-ses-consequences/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s