Au commencement était…

Une jeune fille (femme ?) de dix-neuf ans, en deuxième année à Sciences Po Paris, habitant en banlieue parisienne.

Un intérêt profond pour toutes les religions, fruit de rencontres, d’années passées dans une institution catholiques, d’origines familiales diverses et d’un investissement dans une association inter-religieuse.

Une passion récemment découverte pour les questions de défense, de sécurité, de guerre, associée à une pratique courante des armes (ne partez pas).

Une curiosité jamais assouvie, malgré les nombreuses lectures à ce sujet, les documentaires et films visionnés, les cours aux différents points de vue, pour Israël et tous les mythes environnant cette Terre Sainte. La Terre Promise. Occupée. Conquise. Tant de violence et de tension sur un territoire pas plus grand que la Bretagne.

Quelques difficultés pendant la première année d’études, donc des notes moyennes qui barrent l’accès au rêve québécois de McGill (et aux bourses).

Une envie d’étonner les autres par un choix peu conformiste et une famille inquiète, voire carrément hostile à ce projet.

Un désir de chaleur méditerranéenne, de voyages en Jordanie, de désert du Sinaï, d’eaux bleues et de poissons multicolores dans la Mer Rouge.

Sept éléments au commencement. Tout était réuni pour que je passe ma troisième année d’étude à l’étranger (une obligation dans le cadre de mon cursus) à l’Université hébraïque de Jérusalem (HUJ). Premier choix dans ma liste de six vœux. Accordé après quelques sueurs froides (les premiers décalages entre la DAIE – le service qui s’occupe des départs à l’étranger – et l’HUJ).

Et maintenant ? Je pars dans deux mois et demi, le 27 août (normalement – je n’ai pas encore réservé mes billets, j’attends le résultat d’une bourse…). Mon côté psychorigide et fan des plannings a préparé son long échéancier. L’économe a pris le dessus sur le flemmard et me fait travailler : le matin dans mon école (oui, surprenant, n’est-ce pas ?) et quelques soirs par semaine dans un cabinet de gestion de patrimoine (passionnant… Non).

Peut-être que certains futurs 2A rêvant de Jérusalem me liront bientôt, une fois que mon blog sera répertorié sur la carte d’Espace Numérique (j’y tiens !). Alors je vais aborder des questions plus… sciences-pistes.

Faut-il avoir de bonnes notes pour aller à l’HUJ ?
Le processus de sélection de la DAIE restant très obscur aux yeux de tous, et ce malgré les tentatives d’interview de la Péniche, on ne peut jamais savoir l’importance des notes. Mais clairement, pour un destination aussi étrange qu’Israël (et en plus Jérusalem), vos notes ne comptent guère. J’ai atteint avec difficulté 12 de moyenne générale (les six fondamentales) en première année et j’ai été prise. Essayez de soigner votre lettre de motivation, par contre (la mienne est disponible sur demande pour les stressés en mal d’inspiration, laissez un commentaire).

Que mettre dans la liste de ses vœux ?
Bon, évidemment, ne mettez que des universités où vous avez envie d’aller. Avec plus de 300 choix, en trouver six me semble plutôt simple. Tentez de les regrouper par pays ou zone géographique afin de montrer la fameuse « cohérence du projet ». Pour ma part, mes voeux étaient, dans l’ordre, l’HUJ, l’Université de Tel Aviv, l’IDC à Herzliya, l’Université d’Oslo, l’Université d’Uppsala et celle de Stockholm. Un beau baratin sur les security studies, l’opposition pratique (en Israël) et théorique (Europe du Nord), l’attrait pour une nouvelle langue dans des pays qui maîtrisent l’anglais, et c’est passé.

C’est à peu près tout ce qui me vient à l’esprit. N’hésitez pas à lire tous les rapports de séjour des universités qui vous attirent (et qui ne vous attirent pas : on peut dénicher la perle rare par hasard). Conservez la liste des départs pour contacter les étudiants qui sont actuellement dans la fac qui vous intéresse. Et surtout, ne réfléchissez pas trop. Allez-y au coup de cœur, à l’instinct.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s